Transformation numérique de détail et 4.0

25 Conditions de vente au détail que tout détaillant moderne doit connaître

Retail Lingo: 25 termes que chaque marque et détaillant doit connaître pour naviguer dans le secteur moderne de la vente et des services.

Êtes-vous au courant de la dernière terminologie de la vente au détail? Sinon, cet article vous aidera à élargir votre vocabulaire de vente au détail.

Chaque industrie a ses mots à la mode et ses phrases préférées; cependant, rares sont ceux qui proposent une liste de termes aussi vaste que celle du commerce de détail. Du merchandising au marketing, en passant par le stock et l'inventaire des produits, le service client et les ventes, le commerce de détail bénéficie d'un langage qui lui est propre. Plus important encore, le dictionnaire de la vente au détail est en constante expansion, ajoutant de nouveaux termes et expressions, car les progrès tels que le big data et le marketing omnicanal jouent un rôle plus important dans la vente de produits et la manière dont les détaillants engagent les clients dans un monde de vente au détail à grande vitesse.

Alors êtes-vous prêt pour une petite leçon de vocabulaire du commerce de détail? Vous trouverez ci-dessous un certain nombre de termes et d'expressions de vente au détail qui, nous en sommes certains, vous aideront à élargir votre dictionnaire de vente au détail personnel et vous donneront une meilleure idée de la façon dont les achats, le merchandising, le marketing, le magasin de détail et les ventes au détail continuent d'évoluer. Nous l'avons réduit à 25 termes clés avec, peut-être, quelques bonus ajoutés pour faire bonne mesure. Et c'est parti.

Vous souhaitez approfondir la façon dont les technologies numériques révolutionnent l'art de la vente? Apprenez-en plus sur le dernier jargon de la vente au détail dans cet article, puis découvrez comment logiciels de vente au détail et solutions de données numériques font avancer l'industrie.

Terminologie de la vente au détail pour les détaillants modernes

  1. Le magasin d'ancre

Un magasin phare est le principal attrait au détail dans un grand centre commercial ou dans toute collection de détaillants. Vous êtes certainement allé dans un centre commercial ou un centre commercial où un grand magasin de base et, peut-être, un magasin à grande surface semblent tenir la cour sur les centaines de petits détaillants qui composent également le complexe. Cependant, la stratégie d'un magasin phare n'est pas seulement de dominer, c'est d'attirer plus de clients sur le site, augmentant ainsi le trafic piétonnier afin que tous les détaillants en bénéficient. Si vous êtes une petite entreprise ou un détaillant de taille moyenne, vous appréciez sans aucun doute le groupe de personnes qui découvrent votre magasin simplement parce qu'elles sont venues magasiner l'un des locataires phares ou des magasins à grande surface. C'est comme un marketing gratuit que vous recevez simplement en partageant un emplacement avec un grand détaillant.

  1. Vuforia

Comme nous l'avons indiqué précédemment, le commerce de détail progresse à un rythme effréné et la technologie joue un rôle considérable dans l'élaboration de son avenir, en particulier parmi les détaillants physiques.

La réalité augmentée (RA) fait référence à la manière dont les détaillants utilisent des outils virtuels pour améliorer l'expérience d'achat et augmenter les ventes. La réalité augmentée se présente sous plusieurs formes. Par exemple, les clients peuvent scanner un code QR pour accéder à des vidéos en direct ou à des démonstrations 3D détaillées d'un ou plusieurs produits. La réalité augmentée peut également être trouvée sous la forme d'applications qui permettent aux clients de voir les offres en magasin simplement en pointant leur téléphone dans une certaine direction ou même vers un ou plusieurs produits en vedette.

Les détaillants utilisent la réalité augmentée pour combiner le facteur «wow» que la technologie apporte au magasinage avec la tradition de vendre dans un environnement de brique et de mortier. C'est une combinaison qui a du sens pour le client averti d'aujourd'hui.

  1. Taille moyenne des transactions

La taille moyenne des transactions, ou ATS, est le montant moyen en dollars dépensé par un client du magasin lors d'une transaction ou d'un achat. La formule est relativement simple: divisez la valeur brute en dollars des ventes par le nombre de transactions qui ont lieu pendant une période donnée. C'est un moyen facile pour un détaillant de mesurer si la taille de chaque vente augmente, diminue ou reste statique. Idéalement, l'objectif de tout détaillant serait d'augmenter progressivement la taille moyenne des transactions au fil du temps. Cependant, même si ce n'est pas le cas, la détermination de la taille moyenne de chaque vente peut aider les détaillants à apporter ces ajustements critiques à leurs stratégies de vente et de marketing qui peuvent conduire à un plus grand succès sur la route.

  1. Big Data

Cela fait référence à la nouvelle vague de technologie de capture de données numériques qui transforme la façon dont les détaillants comprennent leurs opérations commerciales, les conditions des magasins, les comportements des clients, etc.

Le Big Data va loin derrière les bases de la vente au détail dans des domaines tels que les ventes totales, l'inventaire, le marketing et la tarification. Il utilise une technologie numérique avancée pour fournir des informations en temps réel qui donnent aux détaillants une visibilité sur leurs activités comme jamais auparavant. Nous parlons d'intelligence en temps réel sur l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement et du cycle de vie des produits; à travers l'engagement en magasin, les programmes de point de vente et la vente en ligne; à travers les stratégies de merchandising visuel et de tarification; à travers la distribution et la gestion des stocks; dans des régions entières et jusqu'à chaque magasin individuel.

Prendre Mobile Insight®, par exemple. Ils fournissent des solutions Big Data à certains des détaillants les plus importants et les plus respectés au monde. Les logiciels et les plates-formes numériques qu'ils ont développés donnent aux marques et aux détaillants un aperçu instantané de leurs opérations de vente au détail, ce qui facilite la visualisation, la modification et l'amélioration des stratégies de vente en toute confiance, car chaque mouvement est basé sur des données concrètes et une intelligence en temps réel. Certaines des informations fournies par ces données comprennent:

  • Conformité au merchandising (les produits sont-ils correctement affichés et tarifés)
  • Ventes par région, magasin, produit ou tout autre KPI
  • Inventaire et gestion des stocks en temps réel
  • Apparence du magasin, du produit et de l'étagère
  • Données client capturées au point d'achat (e-mails, téléphones, adresses)
  • Ventes en ligne et omnicanal (comment, quand et où les acheteurs aiment acheter)
  • Engagement sur les médias sociaux (comment les détaillants peuvent tirer parti des médias sociaux pour se connecter)

Les consommateurs d'aujourd'hui recherchent une expérience d'achat pratique et personnalisée et les nouvelles avancées dans les technologies de données et d'analyse aident les détaillants à comprendre à quel point ils interagissent et se connectent efficacement avec ces acheteurs.

  1. Brick and Click

Brick and Click fait référence à l'efficacité avec laquelle un détaillant unit ses magasins physiques à ses expériences d'achat en ligne. Cette stratégie de vente au détail omnicanal donne au client un contrôle supplémentaire sur la façon et le moment où l'achat est effectué, par exemple, un acheteur peut naviguer en ligne avant de se rendre dans un magasin pour effectuer l'achat quand cela lui convient. Ou, les articles achetés en ligne peuvent être retournés ou échangés dans un magasin physique.

L’achat «click and collect», souvent appelé BOPIS (achat en ligne et retrait en magasin), est l’une des méthodes les plus courantes que les clients ont adoptées. Tout comme son nom l'indique, le client fait l'achat en ligne et récupère le ou les produits dans un magasin physique.

  1. Merchandising croisé

Marchandisage croisé fait référence à la façon dont les détaillants appaireront des produits de différentes catégories dans le but d'augmenter la probabilité qu'un consommateur fasse un achat impulsif. Le cross-merchandising est particulièrement populaire parmi les épiceries et les chaînes de supermarchés. Avez-vous déjà remarqué ces finitions de vacances qui comportent tous les différents produits nécessaires pour un dîner de vacances parfait? C'est parce que le détaillant sait que vous êtes susceptible de repérer un article que vous avez oublié ou que vous ne saviez pas que vous vouliez acheter en premier lieu. Avez-vous déjà remarqué à quel point la section des vins est souvent proche des fromages gastronomiques? Ou le beurre d'arachide et la gelée se partagent l'espace dans l'allée du pain? Ce sont tous de bons exemples de merchandising croisé.

  1. Paiements sans contact

En raison de la pandémie COVID-19, les paiements sans contact ont gagné en popularité. Essentiellement, il s'agit de toute forme de paiement qui peut être effectuée sans que le consommateur doive toucher un vendeur ou un terminal de paiement. Cela se fait grâce à une technologie appelée Communication en Champ Proche (NFC) et comprend des modes de paiement tels que les smartphones et les cartes de crédit à puce équipées de la technologie NFC qui permettent aux clients de simplement passer leur carte ou leur appareil sur le système de paiement pour terminer la transaction.

  1. Stock mort

Tous les termes de vente au détail qui ont fait notre liste sont positifs et les stocks morts, également appelés stocks morts, sont tout sauf une bonne chose. Les stocks morts font référence aux marchandises qui sont restées trop longtemps sur les étagères des magasins. Ils ne vendent pas, et cela pourrait être pour un certain nombre de raisons - le prix est trop élevé, la période de l'année n'est pas la bonne, ou il se peut que les consommateurs n'aiment tout simplement pas beaucoup le produit.

Un inventaire qui ne bouge pas est un poids très lourd et coûteux à supporter pour un détaillant. Parfois, une vente flash ou d'autres prix à durée limitée peuvent susciter une petite demande à court terme chez les consommateurs et aider à vendre une partie de ce stock mort.

Cependant, la meilleure solution pour les animaux morts est de l'éviter complètement. Pour cela, assurez-vous que vous comprenez ce que veulent les clients et que vous êtes méticuleux dans la gestion des stocks et de la rotation des stocks. Sachez quels articles vous devez garder en stock, de quelle quantité vous avez besoin et à quelle fréquence vous devez reconstituer cet inventaire. Identifier la bonne quantité de produit à stocker est une mince affaire. Vous ne voulez jamais manquer de produits très demandés, mais vous ne voulez pas non plus finir par transporter des produits coincés sur vos étagères et vous coûter du temps, de l'espace et de l'argent.

  1. Drop Shipping

La livraison directe est un accord entre un fabricant et un détaillant qui empêche le détaillant d'avoir à transporter un inventaire de produits. Avec un modèle de vente directe, un détaillant ne passe une commande au fabricant qu'après avoir reçu une commande d'un client. La marque ou le fabricant exécute alors la commande par «livraison directe» des marchandises directement au client.

  1. EVM

EVM signifie Europay® Mastercard® et Visa® et fait référence à la technologie de puce récente qui a rendu les achats par carte de crédit beaucoup plus sécurisés.

Avant EVM, les cartes de crédit étaient lues dans les magasins de détail à l'aide d'une bande magnétique. Cela a très bien fonctionné jusqu'à ce que les fraudeurs commencent à trouver des moyens de les compromettre. Les cartes qui utilisent des bandes magnétiques stockent sur elles une grande quantité de données clients propriétaires, ce qui est très sensible aux pirates informatiques capables de créer des cartes contrefaites et de se lancer dans leurs propres achats.

Les cartes EVM, quant à elles, créent un code unique pour chaque transaction. Ainsi, si un pirate informatique est en mesure de compromettre la carte et d'obtenir le code de données d'une transaction récente, ces données seraient invalides lors de la prochaine transaction et toute carte contrefaite serait rejetée au point de vente.

  1. L'allée sans fin

Voici une autre façon dont les détaillants intègrent des solutions numériques dans leurs magasins physiques. The Endless Aisle fait référence à une nouvelle méthode que les détaillants utilisent pour présenter toute leur gamme de produits à l'aide d'outils numériques tels que les smartphones et les appareils mobiles.

Considérez-le à la fois comme une solution d'inventaire et un outil d'engagement client particulièrement avantageux pour les détaillants vendant un grand volume de marchandises. Désormais, au lieu d'être obligés de stocker chaque article et SKU, les détaillants peuvent inviter les clients à acheter l'intégralité de leur inventaire à l'aide de ces outils numériques.

Les clients peuvent acheter dans le magasin et si le détaillant n'a pas l'article en stock, il est expédié au client dès que possible.

  1. Ventes Flash

Les ventes flash sont des événements spéciaux à durée limitée au cours desquels les détaillants réduisent considérablement les prix de leurs produits. Nous parlons de bonnes affaires qui dépassent souvent 50% du prix de détail. Ces rabais sont si élevés que les détaillants ne sont pas sur le point de les conserver longtemps. Les ventes flash peuvent durer un jour ou deux ou être actives pendant quelques heures seulement. Les acheteurs doivent agir en un «éclair» ou passer à côté des économies incroyables.

Les ventes flash sont souvent annoncées en ligne, généralement sur les réseaux sociaux d'un détaillant, sans aucun délai ni préavis au consommateur. Cependant, certaines entreprises choisissent de donner un petit préavis à leurs clients, en particulier ceux qui vendent des produits et services de niche.

  1. Marge brute

La marge brute, également appelée marge brute, est définie comme la différence entre le prix d'un article aux détaillants et le prix auquel ils le vendent aux acheteurs. En d'autres termes, si vous êtes un détaillant, c'est le montant des bénéfices que vous réalisez à la fin de la vente. Le calcul de la marge brute signifie prendre en compte toutes les dépenses liées à la production ou à l'achat de ce produit ou service et qui peuvent inclure des éléments tels que les coûts de fabrication, les coûts de distribution, marketing, etc.

  1. Vente au détail à grande vitesse

Nous vivons dans un monde de gratification instantanée et la vente au détail ne fait pas exception. La vente au détail à grande vitesse fait référence à un certain nombre de méthodes par lesquelles l'achat de biens est passé à une vitesse rapide. Pensez aux dépanneurs au volant, aux magasins éphémères, aux camions de restauration qui apportent le déjeuner dans un parking près de chez vous, même les ventes flash dont nous venons de parler peuvent être considérées comme un produit de vente au détail à grande vitesse.

L'un des progrès technologiques qui a rendu le commerce de détail à grande vitesse, si banal, est le système de point de vente mobile (système POS). À l'aide de smartphones et de tablettes, les systèmes de point de vente fonctionnent sur le cloud et peuvent traiter instantanément les paiements mobiles, envoyer par e-mail au client un reçu numérique et mettre à jour le stock et l'inventaire des produits, le tout en temps réel à l'aide de n'importe quel appareil mobile.

La possibilité de traiter les paiements mobiles à partir de n'importe quel endroit et à tout moment a donné lieu à un moyen de vente plus rapide et plus fluide et de plus en plus de détaillants en profitent.

  1. L'Internet des Objets (IoT)

La technologie numérique et des données frappe à nouveau! L'Internet des objets fait référence à la liaison de différents produits à l'aide de la connectivité Web. Par exemple, de nos jours, les smartphones peuvent démarrer la voiture, activer un système de divertissement, contrôler les thermostats et l'éclairage de la maison, et bien plus encore.

Alors, comment lier des articles équivaut-il au shopping? Pour commencer, les consommateurs recherchent maintenant des produits compatibles avec le Web, même lorsqu'ils achètent des choses comme des automobiles et d'autres articles qui ne l'étaient pas traditionnellement. De plus, les marques et les détaillants avisés utilisent des appareils connectés pour communiquer avec les acheteurs lorsqu'ils parcourent les magasins, en leur envoyant des offres personnalisées et des promotions marketing adaptées à leurs préférences et besoins spécifiques.

  1. Tarification Keystone

La tarification Keystone est une méthode très spécifique de fixation du prix des marchandises. Les produits sont vendus exactement le double du prix de gros, ce qui est à la fois facile à gérer pour les détaillants et leur offre une grande marge de manœuvre pour dégager une marge bénéficiaire raisonnable. La tarification Keystone permet aux détaillants de couvrir à la fois leurs coûts d'exploitation et le prix de gros qu'ils paient pour les produits, tout en bénéficiant d'un bon chiffre d'affaires après la vente.

  1. Layaway / lay-by

Ce terme de vente au détail fait référence à un accord entre le détaillant et le client selon lequel le détaillant détient un article spécifique jusqu'à ce que le client l'ait payé en un nombre spécifié de versements. Il n'y a aucun intérêt attaché à un article de mise de côté; cependant, le consommateur ne peut pas ramener l'article à la maison tant qu'il n'a pas été payé en totalité.

Les programmes de mise en réserve / de mise à disposition profitent à la fois à l'acheteur et au détaillant. L'acheteur est en mesure de s'offrir l'article souhaité grâce aux paiements sans intérêts. Le détaillant séduit un autre client satisfait avec très peu de risques, car l'article reste dans le magasin jusqu'à ce qu'il soit payé en totalité.

  1. Chef de la perte

Il s'agit d'une stratégie de vente au détail qui a tendance à frustrer, voire à exaspérer, de nombreux consommateurs. Un Loss Leader est un article unique, ou, dans certains cas, juste quelques articles, qui sont vendus à des remises géantes que le détaillant prend en fait une perte sur chaque vente.

Du point de vue du détaillant, tout l'objectif est d'attirer un grand nombre de nouveaux clients dans le magasin. Voici le piège. Il n'y a qu'un ou deux leaders de perte en vente au cours d'une promotion donnée, ce qui signifie que c'est le premier arrivé, premier servi et que quiconque arrive après la vente du leader de la perte n'a tout simplement pas de chance. En d'autres termes, il pourrait y avoir un téléviseur plasma de 50 pouces en vente à 60% de rabais - mais il n'y en a qu'un. Si quelqu'un vous bat, alors vous payez le prix fort pour ce même téléviseur plasma.

Le raisonnement derrière un chef de file de la perte est qu'une fois dans le magasin, les clients qui manquent l'article en vente décideront de faire d'autres achats, ce qui apportera au détaillant un profit significatif.

  1. Personnalisation de masse

La personnalisation de masse fait référence à la capacité d'une marque ou d'un fabricant à répondre aux préférences personnelles de chaque client, tout en augmentant les coûts de production grâce à l'efficacité de la production de masse.

Dans une pièce présentée dans le Harvard Business Review intitulé Au-delà de la personnalisation de masse, B. Joseph Pine II prévient les entreprises qu'il est impératif de découvrir les multiples marchés au sein de chaque client. Il poursuit en parlant des capacités de modularisation en examinant les offres de produits et en les séparant en éléments modulaires un peu comme les briques LEGO. «Que pouvez-vous construire avec des briques LEGO?» il demande. Pine suit ensuite avec la réponse: "Tout ce que vous voulez!"

Grâce au grand nombre de tailles, de formes et de couleurs différentes qui s'associent à un système de liaison unique et simple, les gens sont libres de créer ce qu'ils désirent.

La personnalisation de masse est un moyen pour les marques et les détaillants d'impliquer les consommateurs dans la création de leurs propres expériences et produits personnalisés sans casser la banque de production.

Les fabricants de chaussures, comme Vans, sont un excellent exemple de personnalisation de masse en action. Sur le site Web de Vans, les clients peuvent accéder à la «boutique personnalisée» et créer leur propre paire de chaussures, en sélectionnant les matériaux, les couleurs, les graphiques, les semelles, les lacets, etc. Une fois la conception terminée, les clients passent simplement par le processus normal de paiement en ligne et leurs chaussures personnalisées leur sont expédiées directement.

  1. Mystery Shopping

Le mystère est une méthode permettant d'évaluer les performances du magasin et du personnel de vente du point de vue du client. Un client mystère est un expert hautement qualifié qui entre dans un magasin à l'insu des gérants ou des employés et agit comme n'importe quel autre client. Cependant, ce consommateur est formé pour engager les vendeurs, poser des questions sur les produits ou services, parfois même enregistrer une conformité sérieuse afin de voir comment le personnel du magasin réagit.

Ensuite, le client mystère fournit des rapports détaillés au détaillant décrivant son expérience lors de ses achats dans le magasin. Les vendeurs étaient-ils sympathiques? Étaient-ils bien informés? Ont-ils traité les questions et les préoccupations de manière professionnelle? Ont-ils fourni un excellent service client ou non?

Les achats mystères peuvent sembler un peu sournois, mais c'est un moyen inestimable pour les détaillants de comprendre le parcours client du point de vue du client, ce qui leur permet d'améliorer continuellement l'expérience en magasin.

  1. Niche Retailing

Un détaillant de niche fait référence à une entreprise qui vend des biens ou des services exclusivement à un segment de marché spécifique. Cela peut être un public large ou très limité, mais quoi qu'il en soit, ces clients recherchent des articles hautement spécialisés ou, à tout le moins, un certain nombre d'articles à des fins hautement spécialisées. Par exemple, un magasin de vins et fromages peut offrir une sélection très limitée de vins et de fromages haut de gamme à ses clients avertis. Cependant, votre supermarché pour animaux de compagnie local est également un détaillant de niche qui s'adresse à un public plus large de propriétaires d'animaux. L'un des avantages de la vente au détail de niche est la capacité de concentrer les stratégies de marketing et de vente sur un public spécifique partageant des intérêts communs. Il est beaucoup plus difficile de comprendre les désirs et les besoins des clients lorsque vous vendez une large gamme de produits que lorsque vous vous concentrez sur un groupe restreint de clients.

  1. Commerce de détail omnicanal

La vente omnicanale est devenue essentielle pour les marques et les détaillants qui cherchent à se connecter avec le consommateur d'aujourd'hui. Comme vous pouvez le déduire de son nom, la vente au détail omnicanal fait référence à la capacité d'une entreprise à commercialiser et à vendre ses produits et services sur un certain nombre de plates-formes de vente au détail: en ligne, en magasin, lors d'événements, en utilisant des appareils mobiles et des canaux de commerce social, via des catalogues et autres. véhicules de vente.

Cependant, la vente au détail omnicanal ne consiste pas seulement à rendre les produits et services disponibles sur plusieurs canaux de vente. Il s'agit de relier tous vos canaux de vente pour offrir au client un parcours d'achat transparent et personnel. En fait, une stratégie omnicanale efficace repose généralement sur des études de marché solides et des données clients afin de comprendre comment les clients passent d'un canal de vente à un autre. Ensuite, la marque ou le détaillant est en mesure de proposer un parcours construit autour des besoins et des préférences d'achat du client.

Par exemple, un détaillant peut intégrer une application pour smartphone à son programme de marketing et de promotion pour fournir aux clients un accès instantané à des coupons téléchargeables échangeables dans les magasins sur un nouveau produit. Ils pourraient intensifier leurs efforts de vente au détail en créant des programmes de fidélisation de la clientèle alimentés par les canaux de médias sociaux. Le marketing omnicanal comprend également des éléments tels que les programmes BOPIS (achat de retrait en ligne en magasin), les options de livraison à domicile avec achats en ligne, les retours en magasin pour les achats en ligne et d'autres canaux qui permettent aux clients de contrôler l'expérience d'achat.

  1. Tarification Prestige

Cette stratégie tarifaire est également une stratégie marketing. Avec une tarification de prestige, une marque ou un commerce de détail fixe délibérément le prix de ses produits à un niveau extrêmement élevé afin de leur donner un air d'exclusivité et de luxe. En d'autres termes, cette structure de prix vise à attirer l'ego du client. Ces acheteurs ne recherchent pas un prix inférieur, ils cherchent à montrer aux gens ce qu'ils peuvent se permettre.

Ces achats émotionnels coûtent plus cher car ils reflètent une certaine situation dans la vie et dégagent généralement une aura de supériorité. Ce qui est drôle, c'est que les consommateurs qui achètent ces produits savent bien qu'ils paient un prix élevé et n'achètent pas nécessairement un produit de meilleure qualité. Ce qu'ils obtiennent, cependant, c'est un statut social élevé. Une marque ou une entreprise de vente au détail qui adopte une stratégie de prix de prestige organise rarement, voire jamais, des ventes ou propose des remises spéciales menant à un prix inférieur. Le prix d'un article est le prix d'un article. C'est. Ce qu'il achète, c'est du prestige.

De nombreuses marques de mode et voitures de sport haut de gamme sont de bons exemples de cette approche marketing. Si vous voulez posséder le nom, vous allez devoir payer un prix de détail plutôt élevé.

  1. Point de vente

Le point de vente fait référence à la dernière étape du cycle de vie des ventes - le lieu et le processus par lesquels les transactions au détail sont effectuées. Autrefois, le point de vente n'était peut-être rien de plus qu'une simple caisse avec une caisse enregistreuse près de la sortie du magasin. Mais le temps et les progrès ont changé tout cela. De nos jours, les systèmes de point de vente avancés, alimentés par du matériel et des logiciels avancés, font bien plus que rassembler des paniers remplis d'articles. Les systèmes de point de vente d'aujourd'hui font désormais partie intégrante de la gestion de la vente au détail, aidant un certain nombre de types d'entreprises de vente au détail à gérer l'ensemble de leurs opérations. En plus de gérer les transactions quotidiennes des clients, les solutions de point de vente avancées exécutent également des fonctions en temps réel telles que suivre le volume des ventes, gérer l'inventaire et le stock du magasin, capturer les informations client telles que les adresses e-mail et les numéros de téléphone, gérer les retours, intégrer les ventes en ligne, etc..

En termes simples, le point de vente fait désormais référence à une solution numérique complète qui a un impact sur presque tous les aspects du cycle de vie de la vente au détail. Il s'agit d'un système intégré qui permet de contrôler les clients et d'aider une entreprise de vente au détail à comprendre l'ensemble du cycle de vie de ses produits - marketing, opérations, inventaire, tarification et autres domaines d'activité.

  1. Identification par radiofréquence (RFID)

La RFID fait référence à une petite puce intégrée dans l'emballage ou l'étiquetage d'un produit qui aide les détaillants à suivre et à protéger leurs produits. L'identification par radiofréquence (RFID) utilise des ondes radio pour suivre, lire et capturer des informations sur le produit, y compris où il se trouve à un moment donné dans la chaîne d'approvisionnement. Actuellement, la RFID est principalement utilisée par les détaillants comme moyen de gérer les stocks. Cependant, comme pour la plupart des technologies de vente au détail, les détaillants explorent également des moyens d'utiliser la RFID pour en savoir plus sur leurs clients et leurs habitudes d'achat.

Le tour de bonus

N'oubliez pas qu'au début de cet article, nous avons laissé entendre qu'il pourrait y avoir quelques ajouts bonus à notre dictionnaire de jargon de détail. Eh bien, nous ne pouvions pas nous empêcher. Alors, sans plus tarder, voici quelques extraits de vente au détail à connaître.

Biens de consommation emballés (CPG)

Les biens de consommation emballés sont des produits prêts à être vendus aux consommateurs, par exemple des aliments emballés, six paquets de bière et d'autres consommables. Ce sont généralement des articles vendus à bas prix avec une rotation rapide des stocks.

Coût des marchandises vendues

Le coût des marchandises vendues est un terme comptable qui fait référence au coût total des produits vendus pendant une période donnée. Il apparaît sur le compte de résultat d'une entreprise de vente au détail et est utilisé pour calculer la rotation des stocks.

Stock Keeping Unit

Généralement appelé SKU [skyoo], il s'agit d'un numéro (généralement huit chiffres) que les détaillants utilisent pour suivre le stock et l'inventaire. Une unité de gestion des stocks identifie tous les aspects d'un produit donné: couleur, matériau, taille, marque et tout autre attribut clé.

Commerce social

Le commerce social est l'art d'incorporer les médias sociaux et le contenu généré par les utilisateurs dans vos programmes de marketing et de promotion. Ces sites sociaux tiers, comme Facebook et Instagram, ne vendent pas la marchandise. Au lieu de cela, ils fournissent des plates-formes sur lesquelles les clients peuvent interagir avec les marques et leurs attributs afin de générer du buzz et de stimuler les ventes.

Unités par transaction

Unités par transaction (UPT) est définie comme le nombre moyen d'articles vendus lors de chaque transaction de vente. En suivant cela au fil du temps, les détaillants sont en mesure de mieux comprendre la croissance globale, ainsi que les modèles d'achat des clients.

Conclusion

Pour commencer, il est assez clair que le secteur de la vente au détail a un langage et un jargon qui lui sont propres. La vérité est que les termes et expressions que nous avons introduits ici ne sont que la pointe de l'iceberg et, même si nous espérons que vous les trouverez utiles, ils ne commencent pas à couvrir tout le dictionnaire de détail.

Cela étant dit, ce qui doit être parfaitement clair pour quiconque garde un œil sur le commerce de détail, c'est que la technologie joue un rôle de plus en plus important dans la définition de la manière dont les affaires sont menées.

Revenez en arrière et regardez les descriptions des points de vente, de la vente au détail omnicanal, de la personnalisation de masse, de l'Internet des objets et de certains des autres jargons inclus dans cet article. Il est indéniable que les solutions numériques et de données ont complètement révolutionné la manière dont les biens et services sont vendus et la manière dont les clients choisissent de faire leurs achats.

Tout indique que cette tendance vers la technologie de la vente au détail va se poursuivre à un rythme encore plus rapide. C'est aux marques et aux détaillants d'en tirer le meilleur parti. Parce que le seul terme que vous ne voulez jamais entendre dans le commerce de détail est obsolète.

Si vous avez trouvé cet article utile et souhaitez en savoir plus sur la manière dont les solutions numériques et de données stimulent les ventes pour pratiquement tous les types d'entreprises de vente au détail, contactez les experts en technologie de vente au détail à l'adresse Mobile Insight®. Assurez-vous de consulter les dernières Blogues Mobile Insight®, Aussi.

Mobile Insight® est la seule solution de gestion de vente au détail et de marchandises conçue pour répondre aux défis de vente de briques et de mortier des marques et des détaillants de grande valeur. Contrairement aux fournisseurs de matériel et de logiciels qui se concentrent sur les marchandises en mouvement rapide, la plate-forme Mobile Insight® fournit des solutions de vente assistée pour des environnements plus complexes, interactifs et centrés sur le client. Combinant les données des systèmes en magasin, les 3PL, l'activité des employés et des partenaires, Mobile Insight® permet des décisions éclairées et plus intelligentes qui stimulent l'excellence des ventes et des opérations. Pour plus d'informations, visitez www.mobileinsight.com.

...

Voir c'est croire. Voir Mobile Insight® en action.

Faites un changement de perspective qui améliorera vos activités de vente au détail et augmentera vos revenus.